Le programme éducatif du Québec : un récapitulatif pour faire taire ses détracteurs
Quelques réflexions sur le web, la société et les musées

Mechelen : Technopolis

16techno


Voici la dernière note sur mon voyage en Belgique en octobre 2007 : la visite du musée de sciences Technopolis, situé à Mechelen en Flandre.

Les textes principaux sont donc en flamand, mais on y retrouve également le français et l'anglais.

Dès l'arrivée, on se trouve dans un espace immense, totalement ouvert, très bruyant et sans parcours organisé. Chaque îlot présente une expérience ou une manipulation qui soutient un principe scientifique.

17atechno


À droite de cette zone, on accède à la section pour les petits. Un vrai plaisir à visiter... malheureusement les enfants n'étaient pas avec moi. ;-)

18techno

Dans cette grande salle, on retrouve différentes zones thématiques où les enfants sont invités à jouer sur des sujets touchant de près ou de loin à la science. Et je dis bien jouer puisque c'est ce que l'on pourrait appeler une aire de jeu thématique. Sans éducateur ou parent qui structure un propos, l'enfant ne tirera aucun apprentissage, aucune compréhension, aucune réflexion scientifique. Et quand je dis cela, il ne faut pas le prendre nécessairement comme un reproche. Bien qu'il soit souhaitable que les très jeunes enfants comprennent qu'ils sont dans un espace à caractère scientifique, l'objectif de ce lieu peut également se limiter à donner l'occasion au jeune enfant d'associé plaisir et musée. Et pour s'amuser, il s'amusera!

On y retrouve notamment un espace épicerie.

21techno

Un espace restaurant

23atechno

23btechno


On y retrouve également des zones plus « apprentissage » comme celle sur le corps :


25techno_2

Un module où l'on doit placer les « éléments » corporels selon les différentes couches (peau, os, muscles, etc.). Très bien fait.

24techno

Un autre sur le brossage de dents. Apprentissage crucial et signifiant pour le jeune enfant s'il en est un.

Qui parle section pour jeunes enfants, doit se soucier de leur confort et de celui des parents.


Son : l'espace est clos par rapport au reste du musée qui, lui, est totalement à aire ouverte. Ainsi, les petits cris aigus n'embêtent pas les visiteurs des autres salles.

Lumière : l'espace enfant étant situé à une extrémité du bâtiment rectangulaire, les trois murs sont vitrés du sol au plafond.

Circulation : il y a suffisamment de place pour des dizaines de poussettes. D'ailleurs, celles du musée sont super chouettes.

20techno


Et évidemment...

Toilettes : les toilettes sont dans la salle-même. Elles sont adaptées aux enfants, aux parents qui doivent accompagner, aux changements de couches et joyeuses!


27techno


Une fois sortis de cette zone, les autres salles sont similaires à n'importe quel musée de science.


L'exposition temporaire Top secret

J'ai particulièrement aimé l'exposition temporaire pour deux raisons :

1) on y trouve une série de jeux qui allient mobilité physiques et exercices intellectuels;

2) on y trouve des « objets historiques ».

J'entends très souvent dire que les centre de science ne sont pas des musées parce qu'ils n'ont pas de collections, et ce, tant du côté des gens de « centre de science » que du côté des « musées ». Et à chaque fois, je trouve dommage l'existence de cette rivalité. Je conçois très bien que l'on fasse appel aux deux approches dans les deux « types de lieu ». On retrouve notamment dans cette exposition temporaire des machines ayant servi à décrypter des messages, à côté d'un texte historico-consigno-explicatif (si vous permettez que j'invente le mot!) et d'une manipulation-jeu.


38techno


37techno

En somme, j'ai trouvé que Technopolis était un musée scientifique très chouette, surtout pour de jeunes enfants ou en famille. Par contre, j'ai trouvé dommage que peu de liens soient établis entre la science et son rôle dans la société (impacts, solutions qu'elle apporte, etc.). La science qui nous est présentée en est encore une de concepts scientifiques, un peu abstraits. Or, la science et la technologie sont de plus en plus essentielles pour comprendre le monde d'aujourd'hui.

Commentaires

Charles

J'aime bien ce centre de science, qui, bien qu'on n'en parle peu, fait référence dans le milieu des musées scientifiques, sans doute par le rigueur et la personnalité de son directeur: Erik Jacquemyn, mais surtout par son positionnement très bien pensé dès le début.
J'ajoute quelques points "techniques" à ton commentaire:
Voici un centre de science qui réalise plus de 50% d'autofinancement. A rapprocher des 15-20% habituels. D'autant plus fort qu'il n'est pas en centre ville.
250000 visiteurs (à comparer avec les 600000 du palais de la découverte !)
Une architecture hyper fonctionnelle (accès handicapés, accès groupes scolaires, manutention, répartition dans l'espace, localisation boutique, cafétéria, espace public)
Une volonté de produire ses propres expo. Cela à un coût mais ils savent formidablement valoriser derrière.
Des hand's on exhibit très bien mis en valeur et une circulation aisée.
Une optimisation commerciale extraordinaire: Moins de 10 jours de fermeture dans l'année, des locations d'espace, privatisation commerciale ...chaque semaine. même en journée !

seules critiques: Manquent effectivement quelques médiateurs accompagnateurs (voir le modèle [email protected] à Paris pour cela).
Je ne peux m'empêcher de penser que leur site web devrait être plus interactif ! déformation professionnelle sans doute ...

C'est à voir.

Charles

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.