Rappel
Homère, sur les traces d'Ulysse

René Lalique au Musée du Luxembourg

Laliquemuseeluxembourg

Je suis allée visiter la semaine dernière l'exposition René Lalique Bijoux d'exception 1890-1912 au Musée du Luxembourg. Une magnifique exposition!

L'exposition rassemble plus de 300 oeuvres, principalement des esquisses et des bijoux créés par René Lalique. Et quels bijoux! Vous pouvez en voir des exemples ici, ici, et . Ils m'ont beaucoup fait penser aux créations de Alfons Mucha (1860-1939) dont j'ai visité le musée à Prague. C'est très « art nouveau » tout ça.

L'organisation des lieux était simple avec deux salles adjacentes, une première étroite (4 mètres?) et longue et la seconde deux ou trois fois plus large et tout aussi longue. L'arrivée dans la première salle est saisissante : tout est noir. Le sol, les murs (tissus velours) et les plafonds. Cela nous plonge immédiatement dans une ambiance de luxe, de noblesse, de sobriété où les bijoux sont absolument mis en valeur. Choix audacieux, mais franchement réussi. La seconde salle était plutôt en vert tendre. Une toute autre ambiance qui détonne beaucoup avec la première. Qu'est-ce qui a pu motiver une telle différence? Je n'ai pas pu distinguer de différences de « contenu » (objet, propos, époque de vie, etc.) qui justifierait une telle différence.

Livretjeux


Autre élément intéressant de l'exposition, un livret-jeux accompagnant les enfants dans leur visite. L'approche est toute simple. Neuf bijoux ou objets d'art sont présentés et une question invite le jeune à regarder un détail du bijoux. Par exemple, à partir de l'ornement de corsage Scarabées (que l'on peut voir ici sur la deuxième photo), un paragraphe raconte que l'insecte que l'on retrouve en trois exemplaires au centre est le symbole du cycle de la vie chez les Égyptiens. La question : quel est le nom de l'insecte. La réponse se trouve évidemment dans la vignette de l'objet. Une approche donc toute simple, mais gagnante. Mais qui plus est, comme s'il était nécessaire d'en faire plus, le livret-jeux est réalisé en collaboration avec le magazine Le petit Léonard consacré à l'initiation à l'art. Biensûr, il y a un concours à la fin du petit livret pour gagner des abonnements.


Livretjeux2


J'adore les collaborations de ce type. Il me semble que tout le monde y trouve son compte et cela contribue à solidifier l'industrie culturelle dans son ensemble.

Seul bémol sur le livret : il n'est pas annoncé. J'ai découvert son existance rendue au troisième objet où, pour la première fois, il y avait un petit autocollant enfantin. J'ai vite compris qu'il existait quelque chose pour les enfants et surtout que ça me le prenait. Mais il a tout de même fallu que le gardien à l'entrée aille le chercher dans une caisse « en arrière à droite, là-bas assez loin pour devoir chercher un peu afin de le trouver ». ;-) Quand on a de bonnes idées comme celle-là, il faut les annoncer! Surtout qu'on repart à la maison avec de magnifiques photos des bijoux en question.

J'ai donc beaucoup aimé cette visite, où encore une fois, l'audioguide est réellement nécessaire pour comprendre l'exposition.

Si vous passez par Paris, vous avez jusqu'au 29 juillet 2007 pour la visiter.

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.