Projet de graphisme original
Les suggestions de Yann Martel - suite

Exposition Dalida, une vie...

Je suis allée cette semaine visiter l'exposition Dalida, une vie à l'Hôtel de ville de Paris. Une exposition créée à l'occasion du 20e anniversaire du décès de Dalida.

Une MAGNIFIQUE exposition.

Affiche

C'était la première fois que j'allais voir une exposition à l'Hôtel de ville de Paris et la salle d'exposition est grandiose, ample et apporte une dynamique intéressante pour organiser l'espace. On y trouve une immense mezzanine qui longe la salle sur le côté gauche (on la devine à gauche du panneau d'introduction). L'espace sous ce demi-étage peut également être exploité et ici, les concepteurs de l'exposition l'ont à fond : les « pointes » que vous voyez derrière le panneau d'introduction sont en réalité un tunnel dans lequel on peut entrer!


Entreedalida


Tunnel
L'entrée vers le « tunnel » où l'on retrouve la thématique de la carrière cinématographique de Dalida.

À l'entrée, on nous offre un dépliant où l'on présente l'exposition, ses créateurs, leurs partenaires et quelques textes résumant la vie de Dalida.

Depliant

Le début de l'exposition se fait sur la mezzanine où l'on retrouve, en enfilade, une série de grandes vitrines qui permettent de retracer les grands pans de la vie de Dalida. Le sens de lecture des vitrines s'inverse d'une vitrine à l'autre. Simple, mais agréable. On se retrouve ainsi à déambuler dans l'espace.

Vitrine1

Chaque vitrine est l'occasion de présenter une aspect de la vie de Dalida à travers des textes et des artefacts. J'ai été très étonnée de voir que c'était la première fois que ces objets étaient présentés au public et que ceux-ci ont été conservés en totalité par le frère de Dalida, Orlando.


Vitrine2

Vous remarquerez que le type de muséographie choisie (textes et objets à plats dans une vitrine avec des reflets à tout moment) ne gênent absolument pas les gens. Silencieusement et respectueusement, les gens progressent doucement d'une vitrine à l'autre et semblent lire l'ensemble des textes! Sans frustration apparente!

Astuce intéressante, à quelques reprises, on retrouve des extraits vidéos de Dalida intégrés dans la vitrine et un haut-parleur est installé tout à côté. Cela créée une ambiance sonore où l'on entend les chansons durant la circulation entre les vitrines.


Vitrine3

Avec un bémol... mettre l'écran dans le « haut » de la vitrine n'est pas vraiment une bonne idée. Si on est «dans le bon sens de lecture », l'écran est trop loin pour bien voir. Si on va de l'autre côté, on est dans le mauvais sens pour visionner l'écan.


Vitrine4


L'exposition rassemble donc des artefacts témoins du parcours de Dalida, mais également...

... quelques-uns de ses vêtements de scène

Vetements


... et des extraits de spectacle.

Ecran


On retrouve des extraits de chansons sur ce grand écran, mais également, vous pouvez voir à droite une petite alcove dorée (il y en a trois au total) où sont présentées 14 chansons en totalité avec système karaoké (sous-titres et micro mis à notre disposition). Bon, je n'ai vu personne se diriger vers le micro, mais la présence des paroles de chanson fait que tout le monde chantonne! Magique!

Karaoke
... désolée pour ces deux photos un peu floues.


J'ai vraiment beaucoup aimé cette exposition. Elle m'a bien sûr permis de découvrir plus amplement une artiste que je connaissais peu, mais surtout, j'ai trouvé que la muséographie était ingénieuse tout en étant simple et accessible pour le visiteur. D'ailleurs le blanc de l'ensemble de la muséographie est très reposant et très à propos puisqu'elle a souvent fait ses spectacles vêtue de blanc.

Vous avez jusqu'au 8 septembre pour la visiter.


Commentaires

Francoise

J'aurai tellement voulu voir cet exposiion de Notre gra dame. Malheureusement, je demeure au Québec et mes moyens ne me permettaient pas.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.