Previous month:
février 2007
Next month:
mai 2007

Rappel

Je viens d'ajouter une mise à jour dans la note sur la baladodiffusion (au sujet du Château de Versaille). Et je réalise que ceux qui n'utilisent pas les fils rss ne seront pas mis au courant. Voilà, c'est chose faite, vous êtes informés. ;-)

Par contre, je me permets de vous rappeler que si vous ne souhaitez pas utiliser les fils rss pour être avisés « en temps réel », vous pouvez être avisés par courriel lorsque je publie une nouvelle note. C'est gratuit et absolument sans envoi de publicité ou pourriel. Pour vous abonner par courriel, utilisez la boîte située dans la colonne de droite de mon blogue. Vous serez dirigés vers le site Feedburner qui gère ma liste (en anglais) et vous devrez confirmer votre abonnement en recopiant une série de caractères. Par la suite, vous recevrez un courriel demandant de re-confirmer votre abonnement. Et c'est tout. Lorsque je publierai quelque chose, vous serez avisés.



Le parcours sensoriel des vins de Cairanne

En février dernier, je suis allée en Provence. À Cairanne plus précisément. Une magnifique semaine de soleil loin du gris de Paris en hiver. Le séjour a évidemment été agréable, ensoleillé, chaleureux (mais venteux... nous habitions au pied du mont Ventoux quand même!), rempli de retrouvailles et de trouvailles dont les dentelles de Montmirail (les pics rocheux sur la photo). Allez hop la petite rime! ;-)

Dentellesmontmirail











La veille de notre départ, on nous propose de visiter la Cave de Cairanne pour une dégustation de vin (délicieux! Je vous le recommande fortement.), mais également (et là ils pensaient à moi en particulier) pour visiter le Parcours sensoriel. Fatiguée d'une semaine d'excursions fort remplie, je ne m'attendais à rien.

Et là, surprise! Dans la cave de la Cave (où l'on offre de déguster des vins produits par les vignerons du coin), il y a une superbe exposition et pas si petite que ça! Le site vous offre d'ailleurs un début de visite virtuelle qui évoque bien les lieux. Si vous allez en Provence, je vous recommande d'aller y faire un tour.

L'exposition offre de façon très prévisible une visite des vins de Cairanne par les sens, les cinq sens. Ça s'appelle un parcours sensoriel et c'est très à propos. Regarder, écouter, toucher, sentir et déguster. Cinq sens. Thématiquement, cela a l'avantage d'être clair et précis pour le visiteur. On sait dans quoi on s'embarque même si on n'a aucune idée de la façon dont on nous y invite.

Quelques coups de coeur.

Pour présenter les vidéos, ils ont installé un écran au centre d'un immense baril en bois et on a installé une ambiance thématique : ici, des pieds de vigne. Ailleurs, c'était un montage de bouchons de liège bien alignés. Magnifique.

Parcoursvignes













Un des grands plaisirs des amateurs de dégustation de vin est de tenter de définir l'effet en bouche, la texture du vin. Comment traduire cela pour le visiteur?


Parcourstoucher












J'ai trouvé cette approche absolument géniale. Et l'idée de mettre une loupe amplifie cette étude de la texture. La photo n'est pas terrible pour lire le texte, mais il est important.

« Une attaque en bouche assez lisse... comme une toile d'imperméable!

... puis l'épaisseur du vin... cotonnade épaisse, fin velours.

... le toucher est alors marqué par les tanins... liège.

... qui s'affine ... et s'affirme en bouche... jusqu'à la manière d'un papier kraft. »


Poésie, éducation, explication, manipulation. Tout y est!

J'ai uniquement déploré la faible lumière ambiante qui aurait permis de mieux étudier les textures offertes.

Plus loin, la section sur l'odeur. Découvrir les fines odeurs d'un vin est un art qui se raffine et que je n'ai pas encore développé. Rien de particulièrement original dans cette approche, mais les enfants adorent quand même.

Parcoursodeurs


















Pour quelle raison je vous ai parlé de cela alors? Parce que l'on a utilisé pour boucher les odeurs le même bouchon que ...


Parcourstonneaux











... ceux des tonneaux que l'on peut voir dans la vraie cave à vin! Une exposition toute en cohérences.

Cette exposition est une réalisation du scénographe Jean-Pierre Borezée. Son site vaut VRAIMENT la peine pour le découvrir. Admirable! Un créateur à suivre. Et une exposition à visiter pour découvrir le vin.


Mes visites muséales

J'inaugure aujourd'hui une nouvelle catégorie dans mon blogue avec les résumés de mes visites muséales. Pourquoi? Vous me direz que je parle déjà des visites de musée que je fais. Oui, mais j'en fait beaucoup plus et je ne trouvais pas le ton à donner, l'angle pour vous les présenter afin de ne pas tomber dans une redite de n'importe quel guide touristique.

Je n'ai pas encore trouvé LA façon de faire ça, mais je me lance et nous ajusteront le tout au fur et à mesure. Nous? Oui. J'aimerais savoir ce que vous voulez que je vous raconte de mes visites muséales. Où voulez-vous que j'aille? Je vous simplifie les réflexions, vous devez vous limiter aux musées à Paris et sa région limitrophe. Pour les musées à l'extérieur, je serai très contente de recevoir les suggestions... mais je ne garantis pas que j'irai. Budget voyage oblige. ;-)

J'inaugurerai ces sorties hors-Paris par une visite d'une journée à Rouen où je projette de visiter le Musée national de l'Éducation. Particulièrement son exposition Le goût des sciences présentée ainsi :

« Les méthodes et moyens utilisés pour l’enseignement et la vulgarisation des sciences en France depuis 1800. (...) Plus de 300 objets témoignent des évolutions des objectifs, de la place de l’écrit, de l’observation, de l’expérimentation et des moyens audiovisuels dans l’enseignement. »

C'est en lisant un article sur cette exposition dans le Science et Avenir de mars 2007 (désolée, pas d'archives en-ligne) que l'idée de cette sortie m'est venue.

D'ici là, je vous présente brièvement quelques sorties que j'ai fait précédemment.


De l'aquarium de Québec...

Sophie nous fait part de cet excellent commentaire sur l'aquarium de Québec.

Je suis entièrement d'accord avec toi. Je ressens exactement la même chose quand je vais dans la plupart des aquariums et jardins zoologiques. Et pas uniquement au Québec!

En tant que muséologue, j'ai toujours le sentiment que ces institutions ne se considèrent pas comme des musées où l'on doit diffuser de l'information, mais qu'ils se perçoivent plutôt comme des lieux de divertissement, d'émerveillement. Ce qui est déjà très apprécié évidemment. Pourtant, il y a moyen de faire beaucoup plus! Même sans faire d'expositions à grands coûts.

L'approche « feuille de papier collée dans la vitre » n'est certainement pas la plus noble, mais elle a l'avantage d'être la plus simple à produire et la moins coûteuse. Il y a quand même moyen de la rendre plus « muséale ». Pourquoi ne pas installer sur chaque vitrine ou près de chaque enclos un support (plexi ou à la limite un pochette transparente?) dans laquelle on glisse la dite feuille. Et cette feuille, rien n'empêche de créer un graphisme standard qui sera repris pour toutes les feuilles! Chaque bassin ou enclos devrait avoir une feuille « d'actualité » ou « Le saviez-vous? » dont l'information serait changée à tous les mois ou de façon plus rapprochée si l'actualité en question changeait.

Pourquoi faire cela? Parce que lorsque l'on regarde un bassin, on ne sait pas trop quoi regarder. Exactement comme lorsque j'étais au Musée Carnavalet et que les centaines de toiles pouvaient me livrer de l'information sur l'histoire de Paris, mais que je n'avais pas ce qu'il fallait pour l'extraire. En tant que muséologue, je souhaite que le visiteur « admire » la bête (évidemment!), mais surtout qu'il apprenne sur elle. Quelles sont ses caractéristiques particulières, quel comportement peut être observé au moment actuel? L'objectif ultime est d'admirer la nature (faune et flore) tant par sa beauté que par sa complexité si finement réussie.

Une information de base est déjà donnée pour chaque bassin ou enclos (zoo). C'est excellent. Mais si on veut fidéliser la clientèle, il faut résolument offrir de la nouvelle information.

Merci beaucoup Sophie pour ton commentaire. C'est exactement le type de commentaire qui nous aide à avancer en tant que créateur muséal.


Musée Carnavalet

Je suis allée visiter le Musée Carnavalet portant sur l'histoire de la ville de Paris. Situé en plein Marais, tout près de la Place des Vosges. On est en plein coeur de la ville et de son histoire. L'entrée au musée est gratuite. Nous sommes en avril, la saison touristique a donc commencé : le musée était bondé de monde.

Le Musée Carnavalet est situé dans un ancien hôtel particulier, ce qui veut dire, pour simplifier, un résidence pour gens aisés.

J'amorce donc la visite dans une magnifique salle avec un immense foyer en pierre (ayant été déménagé d'une résidence en province par son propriétaire!). Sur les murs, des tableaux témoignant de la vie à Paris de l'époque. Dans la salle, des objets d'époque qui recréent, d'une certaine façon, un intérieur habité. Pas de panneaux d'introduction ou de mise en contexte. Par contre, chaque objet ou tableau est accompagné d'une vignette qui contient un paragraphe résumant l'objet ou le sujet du tableau. Ces vignettes seront le seul support informatif durant toute la visite. Je suis découragée. Comment puis-je comprendre l'histoire de la ville en regardant des tableaux (de l'époque où la peinture était la façon de raconter la vie) gorgés de détails, mais que je ne peux interpréter?

Je retourne donc à l'accueil demander un audioguide ou une visite guidée. Que neni. Pas d'audioguide. Pour les visites guidées, il y en a une prévue le lendemain et une autre le sur-lendemain. Nous sommes jeudi vers 11h30. Zut! Je vais pas passer trois heures à circuler devant des tableaux muets parce que je n'ai pas les clés qu'il faut pour les interpréter! Eh oui, il faudra.

Je repars donc. Plutôt découragée. Décidée à lire toutes les vignettes. ... il y en a pas mal des tableaux et une vignette ne peut pas révéler le quart du dizième des informations qu'un tableau peut révéler.

Plus loin, je tombe sur un groupe guidé par une conférencière (c'est comme ça qu'ils appellent leurs guides ici). Ni une ni deux, je me fais discrète et me range derrière le groupe. Je me doute bien que ce groupe à payé pour réserver cette visite, mais bon, entre ne rien apprendre et me sentir un peu mal, la question ne se pose pas.

Et là, c'est toute la différence du monde! Cette guide est une perle d'informations. Elle connaît les détails des tableaux et nous révèle la vie à chaque époque, les us et coutumes parisiennes de l'époque des rois et des reines (comme disent les enfants!). Je suis enchantée. Ce que j'ai bien fait de m'annexer au groupe! J'ai donc suivi le groupe durant la demi heure qu'il leur restait. J'en ai appris plus durant cette demi-heure là que durant les trois autres heures que j'ai circulé dans le musée!

Le musée Carnavalet est un musée public géré par la ville de Paris. Donc, probablement sans beaucoup de budget. Comme il est gratuit, je peux très bien comprendre qu'ils n'aient pas les budgets pour offrir des visites guidées à toutes les heures. Pourtant, cela est absolument essentiel! Sinon, l'idée d'un audioguide devrait faire son chemin... à moins qu'ils n'offrent des balados comme le Château de Versaille! (Quel hasard quand même que la visite qui suit ma note sur la baladodiffusion m'amène à envisager que cette technologie pourrait être leur solution!)

Cette guide était tellement expressive et informative, qu'il suffirait d'enregistrer sa visite pour que le tour soit joué (comme pour le guide de Versaille). Et avec un peu plus de moyens, il serait bien d'ajouter des images dans le balado pour montrer les détails qu'elle pointe dans un tableau afin que le visiteur s'y retrouve encore plus facilement.

Je suis donc sortie un peu déçue de cette visite. J'ai le sentiment d'avoir navigué dans une tonne d'information (pouvant être livrée par les tableaux et les objets), mais d'en ressortir avec aucune vision d'ensemble de l'histoire de la Paris.


La baladodiffusion au musée

Cela fait plusieurs semaines que je garde « en mémoire » d'aller explorer l'univers de la baladodiffusion (ou podcast) dans le domaine des musées. Les podcasts, cela fait belle lurette (hum! hum! ;-) ) que c'est à la mode, mais comme je ne m'y connais absolument pas, j'avoue que je reportais un peu cette exploration.

Ce matin, les circonstances m'ont forcée à plonger. En fait, depuis quelques jours j'essaie de reprendre le dessus sur mon agrégateur que je n'ai pas pu consulter correctement dans les dernières semaines (mois?). De plus, je fais le tour des courriels que j'ai reçu (courriels souvent intitulés « Pour ton blogue ») et que j'ai classé dans le dossier du même nom. Et ça s'accumule vite tout ça, mes amis!

Alors voilà, j'ai exploré un peu (très peu!) l'univers des podcasts. Pour votre information, le terme podcast provient de la contraction de ipod et de broadcasting. L'Office québécois de la langue française conseille vivement d'utiliser le terme baladodiffusion (au lieu de podcasting) et balado (au lieu de podcast). Ne me tenez pas rigueur, je vais essayer d'intégrer ces termes français à mon langage... faudrait pas que je perde ma fierté de Québécoise qui tient à sa langue! ;-)

Donc, mon agrégateur m'a mis sur la piste grâce à cette note de Ideum Blog : The Museum Room, Apple iPod Tour.

Je me suis alors dirigée vers le Museum room de mon logiciel iTunes . Et là, j'ai découvert 23 musées qui offrent des balados et des balados vidéo. Il y en avait un seul en français : le Château de Versaille! Je m'y suis précipitée.

Lire la suite "La baladodiffusion au musée" »


Encore des écrans numériques

New Media Initiative Blog nous réfère à deux technologies :

- l'écran kaléïdoscopique des gens qui circulent (programmation en open source). N'oubliez pas de visionner le vidéo dans le bas de la page;

- le projet (également open source!)Most Pixels Ever où l'on voit des « objets » circuler d'un écran à l'autre. Ça me fait penser à des idées qui circulent dans notre cerveau. ;-)


Écrire une vignette d'artefact

Nous avons tous eu à écrire des vignettes pour les artefacts présentés en exposition. Pour ma part, j'hésite toujours entre une description factuelle (nom, auteur, date, etc.) et une mise en contexte plus élaborée. En fait, le type de vignette dépend principalement des autres éléments de l'exposition (panneaux, multimédia, démonstration, etc.). Ainsi, la vignette peut constituer un élément essentiel de la visite ou plutôt facultatif (ou plutôt un côté « pour en savoir plus »).

Ces derniers temps, j'ai vu passer des informations sur la liste Museum-L ou encore dans mon agrégateur. Peut être qu'elles vous seront utiles?

The Tech Museum Ressources for Museum Professionals Online

ISO Understanding : Rethinking Art Museum Labels par Museum 2.0

How to Exhibit par Stephen Richie, fondateur de ACI Design.

Wisconsin Historical Society : A Hierarchy of Labels. Voir également les autres rubriques de la section Help for Local Historians.

Alaska State Museum Bulletin : trois articles tirés de leur Bulletin sur les vignettes (voir au bas de la page).

Je trouve d'ailleurs fascinant et admirable que des musées publient ainsi leurs façons de faire et leur lignes directrices au niveau de la production de contenus muséaux. Cela me semble faire honneur à la mission première du musée qui est celle de partager des savoirs, des savoirs-faire et des savoirs-être.


Pourriez-vous m'aider à conseiller Lucie?

Il y a quelques semaines, j'ai reçu ce message de Lucie, étudiante en Master of Science in Strategic Management à l'EDHEC Business School, Lille-Nice. J'ai tenté de répondre à sa question, mais je dois avouer que je n'avais pas de réponse satisfaisante. Vous pourriez m'aider? Vous pouvez indiquer vos conseils dans les commentaire ou me les envoyer par courriel. Je ferai suivre.

Merci!


Voici le message de Lucie :

Je recherche les documents de premières recherches nécessaires à la rédaction de mon mémoire. Celui-ci a trait aux nouveaux développements stratégiques des grands musées d'Art au niveau international. Je recherche pour cela des statistiques me permettant de définir les critères de différenciation et d'évaluation des grands musées (Nombre de visiteurs, recettes, coûts de fonctionnement, répartition des moyens de financement, type d'activités et d'expositions).

Je suppose que ce genre de rapport regroupant des données sur les plus grands musées mondiaux existe. J'ai pu trouver sur le site de l'UNESCO un questionnaire qui a été transmis à travers le monde mais dont les résultats n'ont pas été révélés....

Auriez-vous des contacts à m'indiquer ou des références de documents (en français comme en anglais) disponibles au public ou universitaires dans le cadre de travaux comme le mien auxquels je pourrais accéder?

Merci beaucoup!


Tagger les collections

On entend beaucoup parler des tag, c'est-à-dire des mots-clé associés à un objet ou image. On retrouve les tag dans les outils-web tel Flickr, del.icio.us, You tube, Scribd ou Technorati.

Et les musées? Est-ce qu'ils ont quelque chose à voir avec les tag? Certainement! Pour leurs collections accessibles en-ligne. Cet excellent article sur le projet steve.museum.

On pourrait également penser aux sites qui regroupent des institutions muséales ou culturelles afin qu'ils offrent un outil de folksonomie pour les expositions, activités éducatives ou conférences présentées. Je pense rapidement à Musée à découvrir, Muséocapitale, Médiat-Muse. Vous en connaissez d'autres? Ajoutez un commentaire pour que nous les découvrions. ;-)

Via Museum Blogging.