Previous month:
janvier 2007
Next month:
avril 2007

Sortie scolaire : un manifeste britannique

Manifesto_1

Clément nous informe de cette grande initiative du gouvernement britannique : Learning Outside the Classroom Manifesto. En quoi consiste ce programme? Simple : 2.7 millions de livres (4,6 M$) pour soutenir les sorties, visites, voyages scolaires et autres activités extérieures!

Every young person should experience the world beyond the classroom as an essential part of learning and personal development (...). To make this a reality, a Learning Outside the Classroom Manifesto has been launched.

Le manifeste est disponible ici (pdf) et mérite amplement d'être consulté.

Pourquoi? Quelques raisons données par le blog de la Veille Scientifique et Technologique de l'INRP :

- Les analyses montrent en particulier l'influence positive des travaux pratiques extérieurs sur les apprentissages disciplinaires, si tant est que leur inscription dans le travail en classe soit explicite : ils favorisent la rétention des connaissances et renforcent les liens entre les dimensions affective et cognitive de l'apprentissage.

- Les séjours sportifs, quant à eux, améliorent l'autonomie, la confiance en soi, l'efficacité personnelle, les compétences de communication et l'esprit d'équipe, alors que les bénéfices sur les performances physiques sont moins évidents.

- Les rencontres organisées au sein de l'institution scolaire et autres projets éducatifs tournés vers la communauté (parents, professionnels), augmentent la motivation et le sentiment de responsabilité des élèves, tout en renforçant leur sentiment d'appartenance et en influant positivement sur les relations entre pairs, avec les enseignants et avec les membres de la communauté.


Il y a un peu plus d'un an, du temps que j'étais à Québec, j'aurais évidemment dit « génial! ». Aujourd'hui, j'ai beaucoup plus de « vécu » pour confirmer que c'est génial comme mesure éducative et sociale.

Notre expérience ici à Paris me fait réaliser que les jeunes Parisiens (est-ce que cela se confirme dans toute la France? Je ne sais pas.) vivent beaucoup plus la culture que nous. Pourquoi? Deux raisons.

Parce qu'ils ont congé d'école tous les mercredi et que les musées, bibliothèques, centres sportifs, écoles de loisirs et autres lieux d'éducation hors circuit scolaire sont envahis par de petits Parisiens qui ont soif d'apprendre.

Également, les écoles sortent beaucoup plus! En prenant l'autobus, le métro ou tout simplement à pied (jusqu'à 30 minutes de marche), les enfants sortent très régulièrement tant pour des activités sportives que culturelles. Ici, les écoles n'ont pas peur de faire prendre un ou deux métros ou autobus pour mener les enfants où il faut. Pourquoi ne fait-on pas cela chez-nous? Peut être que les écoles montréalaises sortent plus en raison de leur réseau de métro?

Depuis la rentrée scolaire de septembre dernier, mes enfants sont déjà sortis de l'école quatre fois! Sans parler de la piscine une fois par semaine. Démonstration du fonctionnement d'un orgue par un organiste, sortie au cirque, sortie sportive dans un stade, sans parler l'an dernier de la visite d'un village médiéval et autres sorties au musée. Évidemment la période de fin d'année est encore plus intense. En tout, ils vont certainement sortir huit ou neuf fois dans l'année. Je ne dis pas que tout le système scolaire est meilleur (;-) ), mais pour ce qui est des sorties, c'est nettement plus valorisé.

Pour ce que je connais du Québec, il y a certainement un changement d'attitude à orchestrer au niveau de la place de l'apprentissage hors des murs scolaires.


Réchauffement climatique

Le site d'actualiés de la cité des sciences fait écho au bilan publié par le Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat. La note Réchauffement climatique : les nouvelles previsions du GIEC est sans équivoque. Il y a réchauffement climatique et nous avons maintenant les données qui expliquent ses sources et ses effets.

Le GIEC n'est pas un petit groupe de chercheurs isolés. C'est le comité mis en place par l'Oganisation météorologique mondiale et le Programme des Nations Unies pour l'environnement.

Il faudra bien faire quelque chose.

Les musées peuvent évidemment parler des changements climatiques lors d'expositions ou de conférences. C'est un grand rôle déjà. Majeur. Mais peuvent-ils faire plus? Leur fonctionnement pourrait-il avoir moins d'impact sur notre environnement?


Dewey vs les tag

Via fresh + new. Le renommé Pew Research Center (qui réfléchit sur Internet) a publié une étude intitulée Tagging Play. Les tags, ce sont les mots clés que les utilisateurs associent à leur document (photo sur flickr, vidéo sur youtube, url sur del.icio.us, etc.).

Ils ne sont pas aussi structurés que l'approche Dewey, mais ils semblent plus ergonomiques en ce sens que les gens associent leur « objet » aux mots-clé qui leur viennent spontannément en tête. Normalement, celui qui cherche quelque chose pensera aux mêmes mots-clé.

Dans le contexte où de plus en plus de musées mettent leur collection en-ligne, il me semble que cette réflexion peut être utile.

Sur le même sujet : reciproque.net qui renvoie au projet Steve.


Outils web inspirants

Clément nous fait découvrir un fascinant outil pour anoter les vidéos : mojiti.

François, en référençant cette information, nous réfère quant à lui à un autre outil que je trouve très puissant dans un contexte où les jeunes vivent avec la photo de façon quotidienne : Comic Life, un outil de création de bandes dessinées à partir de documents numériques. Fouillez également les autres outils suggérés par François, ils sont incroyables!

Lors d'un précédent contrat (il y a exactement un an!) j'avais d'ailleurs suggéré ce type de création à un client : dans le cadre d'une activité éducative en culture scientifique, les jeunes étaient invités à créer une bande dessinée. J'avais nommé cette bande dessinée la BDweb puisqu'elle sera accessible en-ligne. Un peu « dans l'air du temps » mon affaire? ;-) Le projet est en cours de réalisation. Je crois que cet outil leur sera fort utile.

Plus je me regarde écrire sur les les outils Internet dans les musées et après le souhait généralisé d'avoir « un ordinateur par élève dans les classes » verra-t-on venir le jour du « un ordinateur prêté à chaque élève en visite scolaire au musée? ». Pourra-t-on passer à côté de ça? Je crois que ça va venir. En même temps, j'aime beaucoup l'idée que le musée offre aussi une expérience « non-branchée » (à ne pas confondre avec « débranchée »!). Nous devrons réussir à combiner les deux parce que la vie de nos jeunes n'est plus indépendante de l'ordinateur comme la nôtre ou celle de la génération précédente peut l'être. Ils pensent avec l'ordinateur.


Internet changera-t-il notre façon de titrer une exposition?

Je n'y avais jamais pensé. J'étais au courant que la façon de nommer un site Internet et de le décrire influait sur son ordre d'apparition dans les résultats de recherche des moteurs de recherche. Mais que la même problématique se pose pour les titres d'exposition? Je n'avais pas fait le lien.

fresh + new l'a fait pour nous : Museum exhibition names and SEO.

Très intéressant!

Petite recherche rapide dans google avec les termes « exhibition name SEO ». Je découvre Names@work. Il y a des gens qui gagnent leur vie avec ça??? Wow. Et visiblement, il serait temps que le milieu muséal y songe, parce que les éditeurs y planchent déjà.


Second life et les musées

Second life est un univers virtuel qui recrée, à sa façon, la vraie vie. Je ne l'ai pas essayé, même si j'aimerais bien voir ce que ça a l'air, mais bon, le temps que ça me prendrait, je ne l'ai pas. Par contre, ces temps-ci, on en entends parler partout.

Est-ce que les musées ont quelque chose à voir là-dedans? On dirait que oui.

Est-ce que c'est une mode ou c'est une « nouvelle voie »? Aucune idée. Seul l'avenir le dira.

Quelques liens à ce sujet si cela vous intrigue vous aussi... et que vous avez du temps à y consacrer. ;-)

- New Media Initiatives Blog : Walk(er)ing in Second Life;

- Liste des musées et galeries présents sur Second life via Wikipedia;

- SLart : un magazine sur les arts dans Second Life (le site ne paie pas de mine, mais bon...).

- une discussion sur le sujet chez l'excellent fresh + new

À suivre?

Ajout du 9 février : Yves William nous réfère à deux vidéos présentant SL.


L'avenir de l'audioguide

armuz nous présente une très intéressante (comme toujours!) réflexion sur l'avenir des audioguides dans les musées.

Déjà ici, je constate de très grands changements. Comme tout le monde possède un téléphone cellulaire (portable) et un lecteur mp3 (ipod ou autre), les musées offrent à l'accueil deux possibilités :

- Un numéro de téléphone payant, mais à peu de frais (les fameux numéros débutant par 08 facturent entre 15 et 30 centimes la minute), qui offre la visite guidée. Cela a pour avantages que le musée ne s'encombre pas de machines qui se brisent tout en ayant un revenu minimal. Problème possible pour le visiteur : on ne peut pas revenir en arrière et le rythme doit être dicté par le «message» dans le téléphone.

- Télécharger la visite guidée en format podcast ou mp3 (ou autre? ... à moins que ce soit la même chose?... je ne suis pas pro à ce point-là ;-) ). Encore une fois, pas de problèmes de matériel à gérer et le visiteur peut gérer sa visite à sa guise. Cette visite guidée peut être gratuite ou payante (vendue sur un site de téléchargement tel itune).

J'aime un peu moins l'approche téléphone, quoi que les gens l'ont toujours sur eux. Le podcast, j'aime bien. Cet « outil » gagne d'ailleurs de plus en plus les créateurs de musée. Quelques lectures (j'en rajouterai au fur et à mesure que je les retrouverai) :

- voir la sélection de armuzdans la colonne de droite;

- section des podcasts du blogue Zeke's gallery