Promenade de Champlain
L'âge d'or des sciences arabes

Michael Ignatieff

Même de loin, je suis l'actualité québécoise et canadienne. C'est fou comme notre regard du «pays» change!

Il y a deux ans, je vous avais parlé de Michael Ignatieff.

Aujourd'hui, je lis cet article dans Le Soleil de Québec.

Et je suis intriguée à nouveau.

Mon idée sur le personnage n'est pas faite encore. Je mesure difficilement son attitude et son opinion envers les provinces (surtout le Québec évidemment), élément qui me semble très important. Mais voici quelques articles qui ont fait partie de mes lectures.

- un article dans Le Devoir du 3 décembre 2005;

- un article de l'Actualité du 15 novembre 2003 publié sur Vigile.net (le site de l'Actualité ne l'ayant toujours pas mis en ligne... c'est cet article que je vous pointait il y a un peu plus de deux ans);

- une chronique de André Savard dans Vigile.net (journal en-ligne indépendantiste) du 7 mars 2006 (quelques propos teintés d'opinions personnelles, mais lecture générale intéressante);

- un article du Globe and Mail du 25 mars 2006 (J'aime particulièrement ce questionnement que peut y lire : «“If we're going to be a moral voice in the world . . . how are we going to address, for example, our aboriginal problem?»);

- son portrait dans Wikipedia;

- son site personnel (à quand un vrai site en français?).

Pour la première fois de ma vie, il se pourrait que la course à la chefferie du parti libéral du Canada m'intéresse! ... peut être parce que je suis immergée dans la méga-course aux présidentielles françaises?

Commentaires

Clément Laberge

J'avais maintes fois entendu qu'il s'agissait d'un personnage mystérieux/fascinant. Les lectures que tu proposes me font prendre conscience de l'ampleur du phénomène.

À suivre. Sans doute.

Merci.

Blognaute

Que Mimi (Michael Ignatieff si vous préférez) puisse dire (article dans l'actualité auquel tu fais référence) que la seule façon pour les Irakiens d'accéder à la liberté est par une intervention militaire, c'est une injure à la démocratie, au pouvoir des peuples à se déterminer eux-mêmes (en France en 1789 ou plus récemment en Ukraine, en Roumanie, en Allemagne de l'Est, en Lituanie, en Tchécoslovaquie, en Pologne, en Grèce,... et j'en passe, personne n'a envoyé de militaires pour libérer les peuples opprimés.

Il s'agit là de la thèse de Bush pour justifier la guerre préventive (la guerre que l'on fait parce qu'on pense qu'elle pourrait peut-être avoir lieu plus tard !!!) qui est une belle farce pour aller piquer du pétrôle.

Michael Ignatieff supporte cela, tout comme la torture light (!) (lisez ces livres et ces articles dans le New-York Times)...

Moi je dis que l'Amérique n'est plus une démocratie, que son peuple est opprimé est qu'en vertu de la théorie Busho-Ignatieffienne on devrait leur faire une petite guerre préventive avant qu'ils ne nous la fasse peut-être un jour qui sait...

http://antignatieff.blogspot.com

Blognaute

Que Mimi (Michael Ignatieff si vous préférez) puisse dire (article de l'actualité dont tu parles) que la seule façon pour les irakiens d'obtenir la liberté était l'intervention militaire américaine est une injure à la démocratie et à la capacité des peuples à se déterminer eux-même...
Que je sache, ni la France en 1789, ni plus récemment l'Allemagne de l'Est, la Roumanie, la Lituanie, l'Ukraine (révolution orange), la Grèce (dictature des Colonels), la Tchécoslovaquie (révolution de velours), la Pologne et tant d'autres n'ont eu besoin de l'armée de Bush pour se libérer.
Et que fait Bush pour Taiwan, la Chine, la Corée du Nord, l'Albanie, la Biélorussie, le Maroc, l'Égypte et des pays d'Afrique ou sévit au mieux l'absence de libertés et au pire d'effroyables exactions ?
Non, ce qui intéresse Bush c'est le pétrole.
Et que Mimi puisse légitimer cette vision du monde où il est possible de faire une guerre préventive (c'est-à-dire une guerre au cas où le pays qui nous menacerait pourrait un jour on sait pas quand peut-être nous faire la guerre)...
La théorie Busho-ignatieffienne est une immense farce, tragique, qui ne vise qu'à défendre les intérêts des uns (américains) contre les autres.
Moi je dis que l'Amérique n'est plus une démocratie et que son peuple est opprimé ce qui jsutifierait une intervention armée juste comme moyen de prévention au cas où un jour on ne se prenne le monde en pleine face grâce à la politique américaine que supporte notre Mimi national...

Blognaute

Que Mimi (Michael Ignatieff si vous préférez) puisse dire (article de l'actualité dont tu parles) que la seule façon pour les irakiens d'obtenir la liberté était l'intervention militaire américaine est une injure à la démocratie et à la capacité des peuples à se déterminer eux-même...
Que je sache, ni la France en 1789, ni plus récemment l'Allemagne de l'Est, la Roumanie, la Lituanie, l'Ukraine (révolution orange), la Grèce (dictature des Colonels), la Tchécoslovaquie (révolution de velours), la Pologne et tant d'autres n'ont eu besoin de l'armée de Bush pour se libérer.
Et que fait Bush pour Taiwan, la Chine, la Corée du Nord, l'Albanie, la Biélorussie, le Maroc, l'Égypte et des pays d'Afrique ou sévit au mieux l'absence de libertés et au pire d'effroyables exactions ?
Non, ce qui intéresse Bush c'est le pétrole.
Et que Mimi puisse légitimer cette vision du monde où il est possible de faire une guerre préventive (c'est-à-dire une guerre au cas où le pays qui nous menacerait pourrait un jour on sait pas quand peut-être nous faire la guerre)...
La théorie Busho-ignatieffienne est une immense farce, tragique, qui ne vise qu'à défendre les intérêts des uns (américains) contre les autres.
Moi je dis que l'Amérique n'est plus une démocratie et que son peuple est opprimé ce qui jsutifierait une intervention armée juste comme moyen de prévention au cas où un jour on ne se prenne le monde en pleine face grâce à la politique américaine que supporte notre Mimi national...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.