Previous month:
mars 2004
Next month:
mai 2004

Colloque Lire la science

Je suis au colloque Lire la science organisé par la Société pour la promotion de la science et de la technologie.

Deuxième journée aujourd'hui. Mes commentaires seront peut être un peu décousus voire même confus. «Ben coudonc, c'est mieux que rien!» ;-)

Extraordinaire. Passionnant. Invitant.

Extraordinaire de voir les produits et activités réalisées par divers intervenants du milieu de la culture scientifique. L'aventure humaine est vraiment extraordinaire et doit être communiquée à nos jeunes. D'ailleurs elle l'est!

Les jeunes bénéficient de cette passion des gens du milieu. Les enseignants, les bibliothécaires, les musées, les communicateurs, tous, vraiment tous ceux qui sont ici dégagent un parfum de passion.

De la culture scientifique, il s'en fait. Il s'en fait beaucoup. Mais elle n'a parfois pas le nom ou l'image que l'on s'imagine. Et c'est bien tant mieux comme ça!

Je me sens bien chanceuse de faire partie de cette communauté. Je me trouve privilégiée d'avoir pour travail l'«obligation» de découvrir, d'apprendre et surtout, de partager ces explorations.

Un colloque invitant aussi parce que les gens sont vraiment ouverts, dynamiques et heureux de se retrouver avec des gens de leur «espèce». On partage, on rit, on applaudit, on s'exclame. L'animation est là, le plaisir et l'aventure aussi.

Vraiment, bravo aux organisateurs!

... à mon retour, je vous ferai un bref résumé de ce qui m'a accorché.


Qui suis-je...

Ce carnet me sert d'outil de communication mais surtout, il est un extraordinaire motivateur de réflexion.

Cyberveille comme dans merveille. Merveille comme dans l'univers merveilleux des musées, celui de la culture, celui de la connaissance, des mots et des idées.

Je suis entrée dans l'univers des carnets grâce à la passion de mon doux mais je suis entrée dans celui des musées lors d'un voyage en Angleterre... dans une salle du British Museum.

Obélix était tombé dans la potion magique. Moi, je nage dans les idées et dans les mots. Mon travail me sert de passeport pour partir à l'exploration du génie humain, à voyager à travers nous même, à travers les merveilles de la vie et de la nature.

Oui, j'ai le privilège de m'amuser tous les jours, d'apprendre continuellement!

De formation, j'ai voyagé dans l'univers des sciences (physique) et de la muséologie. Mes expériences vont autant de la recherche à la rédaction en passant par la conceptualisation et la scénarisation. Exposition, activité éducative, études, tout est possible. Tout est à découvrir!

Découvrir seule, c'est bien. Explorer à plusieurs, c'est mieux!

Je serai enchantée que vous m'accompagniez dans cette cyberveille.

Au plaisir!

Ana

Vous pouvez m'écrire à ana @ anabaz . ca (en enlevant les espaces!)


Congrès pour les Musées de maisons historiques

Saviez-vous que l'ICOM a un comité pour les musées de maisons historiques?

Leur prochain congrès aura lieu du 1er au 4 septembre 2004 à Berlin. Voici le programme général de la rencontre:

«Rooms With A View:
House Museums and Their Surroundings

The Conference will focus on the urban house museum and its social
environment as well as the historic house park in suburban settings. Other
relevant topics may include security issues, conservation strategies as
regards public events and the public function of historic house museums.
All curators, directors, museums professionals and those with an interest
in the preservation and interpretation of historic house museums are
invited to attend.»

Je serais très intéressée de savoir si quelqu'un du Québec y va et éventuellement de mettre sur ce carnet un résumé de la conférence.


Michel-Marc Bouchard

Un auteur de théâtre, un créateur de magie, un québécois inspirant, une entrevue sur le site de Théâtre Québec.

Au Trident j'y avais vu ses pièces Le voyage du couronnement (1995-1996) et Les muses orphelines (1990-1991).

Au Musée de la civilisation, il avait signé les textes et la scénarisation de l'exposition Ludovica portant sur l'histoire du Québec (des traces de l'exposition). Cette exposition demeure encore aujourd'hui un des modèles d'innovation muséale.

Un homme du Québec. Un créateur pour l'humanité.


Expositions virtuelles

Un article du New York Times aborde la question des expositions virtuelles. Une question difficile pour bien des acteurs du milieu muséal. Peut-on parler d'exposition et de musée lorsqu'il n'y a ni lieu, ni collection? Ce sujet a constitué un point important du débat de l'ICOM sur la définition d'un musée (voir ici et )

«Now, after a decade of experiments with online exhibitions, e-commerce ventures and Internet-based artworks, museums are focusing on a mission that is much closer to home: building educational Web sites for young audiences.»

Le site Internet revet quelles fonctions? Institutionnelle (renseignements), expositions (virtuelles), activités éducatives (indépendantes d'une exposition «réelle» ou encore activités en complément d'une exposition), etc. À qui est-il destiné? Quelles similarités avec les expositions «réelles» doit-il conserver? A-t-il une fonction éducative, culturelle et/ou purement ludique?

Et ce ne sont que quelques-unes des questions que soulève le sujet...