Je vous ai pas dit!

Je vous parlais ici de la nouvelle console nintendo Wii. Je vous disais également que j'avais hâte qu'elle arrive à Paris.

Eh bien, nous l'avons!

C'est totalement renversant le changement de rapport que nous avons avec le jeu vidéo, mais surtout avec l'interactivité entre les personnes qui jouent et entre celles-ci et l'écran de télévision.

Le premier jeu avec lequel nous avons joué est le jeu des sports. Au tennis plus particulièrement. Vous auriez dû nous voir pousser des cris de joie quand on réussissait un point, ou de déception quand on perdait. Au delà du plaisir, je souligne le vrai changement qui est de vraiment sentir le jeu «à deux» que représente le tennis. Je fais le service, mon adversaire (debout à côté de moi dans le salon) me voit (en vrai) lever le bras. Il se prépare à riposter en regardant l'écran pour voir la balle arriver vers lui (en virtuel). Il frappe la balle, je le vois bouger, je me prépare à réagir en vrai... mais en virtuel à l'écran. Enfin bref, il faut le voir pour le croire et surtout le sentir (nous avons été courbaturés les premiers jours!). C'est pûrement trippant.

Nous avons également Zelda (une tradition qui rappelle l'époque de jadis... sans enfants!), mais je n'ai pas eu le temps de l'explorer. Ce type de jeu me semble plus inspirant comme application muséale de la technologie.

Je suis convaincue que nous entrons, avec cette technologie, dans une nouvelle ère pour les médiums que les musées pourront utiliser pour «faire vivre l'expérience».

À voir.