Encore des écrans numériques
Musée Carnavalet

La baladodiffusion au musée

Cela fait plusieurs semaines que je garde « en mémoire » d'aller explorer l'univers de la baladodiffusion (ou podcast) dans le domaine des musées. Les podcasts, cela fait belle lurette (hum! hum! ;-) ) que c'est à la mode, mais comme je ne m'y connais absolument pas, j'avoue que je reportais un peu cette exploration.

Ce matin, les circonstances m'ont forcée à plonger. En fait, depuis quelques jours j'essaie de reprendre le dessus sur mon agrégateur que je n'ai pas pu consulter correctement dans les dernières semaines (mois?). De plus, je fais le tour des courriels que j'ai reçu (courriels souvent intitulés « Pour ton blogue ») et que j'ai classé dans le dossier du même nom. Et ça s'accumule vite tout ça, mes amis!

Alors voilà, j'ai exploré un peu (très peu!) l'univers des podcasts. Pour votre information, le terme podcast provient de la contraction de ipod et de broadcasting. L'Office québécois de la langue française conseille vivement d'utiliser le terme baladodiffusion (au lieu de podcasting) et balado (au lieu de podcast). Ne me tenez pas rigueur, je vais essayer d'intégrer ces termes français à mon langage... faudrait pas que je perde ma fierté de Québécoise qui tient à sa langue! ;-)

Donc, mon agrégateur m'a mis sur la piste grâce à cette note de Ideum Blog : The Museum Room, Apple iPod Tour.

Je me suis alors dirigée vers le Museum room de mon logiciel iTunes . Et là, j'ai découvert 23 musées qui offrent des balados et des balados vidéo. Il y en avait un seul en français : le Château de Versaille! Je m'y suis précipitée.


Podcast* du Château de Versaille

* Ils ont utilisé le terme anglais comme titre du site... ;-)

Vous retrouvez tous leurs balados tant sur le iTunes Music Store que sur le site de balados Podcast du Château de Versaille, et ce, gratuitement. Sidérant la quantité d'information offerte au public! Le tout en vidéo en plus! Ça ne donne que plus envie d'y retourner. Ça tombe bien : j'y retourne pour la troisième fois de ma vie avec une amie la semaine prochaine. Yé!

Le site spécifie d'ailleurs très clairement dès l'accueil que ce podcast est « un service expérimental ». J'aimerais bien qu'ils publient les résultats de leur expérience...

Baladodiffusion au Musée de la civilisation

Dans mon courriel du 8 février 2007, je recevais le bulletin d'information du Musée de la civilisation Info-Musée. J'y lis :

DU NOUVEAU À L’EXPOSITION AU PÉROU AVEC TINTIN TÉLÉCHARGEZ LA VISITE AUDIO DE L’EXPOSITION SUR VOTRE LECTEUR MP3!


Dorénavant, les utilisateurs d’un lecteur MP3 peuvent télécharger la visite audio de l’exposition Au Pérou avec Tintin du Musée de la civilisation. Rien de plus simple, il suffit d’aller sur le site du Musée au http://www.mcq.org, de cliquer sur l’onglet approprié en page d’accueil et de vous abonner au balado (podcast) de la visite audio. Voilà une intéressante façon de préparer sa visite de l’exposition ou encore un excellent moyen d’éviter l’attente pour obtenir un audioguide à l’entrée de l’exposition.

Pour en savoir plus, on peut consulter la page sur la baladodiffusion sur le site du Musée : http://www.mcq.org/fr/baladodiffusion.html

Pour vous abonner dès maintenant à ce balado (podcast) avec iTunes, cliquez sur ce lien :
itpc://www.mcq.org/podcasts/au_perou_avec_tintin_fr/au_perou_avec_tintin_fr.xml

Le manque de temps ne me permettait pas d'aller explorer plus à fond immédiatement, mais je l'ai gardé de côté. Je viens d'aller y faire un tour. Ce n'est ni plus ni moins que la visite guidée qui est offerte aux visiteurs. Avec même un balado vidéo! Il suffit pour le visiteur de télécharger le tout sur leur lecteur numérique, avant la visite, et le tour est joué. Le MCQ offre également les débats Participe présent en format mp3.

Je devine que cette baladodiffusion est également une expérience. Et encore une fois, j'aimerais bien connaître leurs conclusions.

Face à cette nouveauté (dans le monde des musées francophones, parce qu'en anglais, il n'y a plus rien de nouveau sous le soleil numérique!), je suis évidemment admirative. Oser diffuser des contenus gratuitement est le signe d'une grande confiance. Je me pose tout de même plusieurs questions.

- Quel est l'intérêt pour un musée d'offrir ce type de service?

Marketing, coup de pub? Éviter le trouble de l'achat et de l'entretien des audioguides? Attirer une clientèle jeune? Étendre la durée de vie d'une exposition? Adhérer à l'idée que l'on se fait du musée à savoir que le musée est libre, gratuit et ouvert au public?

- Est-ce que les avantages sont plus grands que les coûts liés à leur production?

Transférer le contenu de l'audioguide vers un fichier mp3 n'est pas nécessairement très coûteux. Par contre, la production de vidéos peut l'être beaucoup plus (je pense en particulier au vidéo offert dans la baladodiffusion de l'exposition Tintin au Pérou du Musée de la civilisation ; les vidéos du Château de Versaille semblent être tirés d'un DVD déjà produit). Ces coûts en temps et en argent sont-ils plus grands que les éventuels avantages?

- Est-ce réellement utilisé?

Et en corollaire : qui utilise ces balados?

- Quel sera l'avenir de l'audioguide?

Quels sont les avantages de l'audioguide par rapport au lecteur mp3? Je crois qu'au Québec, l'usage du lecteur mp3 ne s'est pas généralisé. Ici à Paris, littéralement tout le monde a son lecteur. Je crois que ça viendra au Québec. Est-ce qu'un musée souhaite basculer du mode « audioguide » vers le mode « mp3 »?

- La question qui tue : quel sera l'avenir du guide-animateur avec la venue de cette approche?

Est-ce que la baladodiffusion ne remplace pas tout simplement le guide? Surtout lorsque le balado s'accompagne de vidéo. Cette question me semble particulièrement cruciale. Je suis convaincue que les guides sont l'âme et le « sourire » du musée auprès des visiteurs. Un bon guide peut totalement transformer une visite d'exposition. Encore plus lorsque la visite est celle d'un lieu historique, d'une maison ancienne ou d'un monument où l'on ne peut utiliser des panneaux ou d'autres moyens de communication plus « traditionnels ». N'est-on pas en train de remplacer l'humain par la machine? Est-ce que le visiteur se sent plus à l'aise avec la machine puisqu'il pourra la contrôler (lire zapper) à son goût? N'entre-ton pas dans le mode : « J'écoute. Le propos est un peu ennuyant. Je passe au suivant ». Cela n'est pas possible avec la personne qui guide.

Je continuerai à explorer cet univers... Si vous croisez une production intéressante, faites-m'en part!


Mise à jour du 25 avril 2007 : SINApses Conseils a publié sur son blogue un commentaire sur la baladodiffusion du Château de Versaille qui évoque sommairement les résultats de leur expérimentation. Également, leurs premiers balados payants.

Mise à jour du 8 juin 2007 : Global Museum offre une liste de podcasts anglophones de musées.

Commentaires

Sophie Descoteaux

Au sujet de cette phrase:

«Je crois qu'au Québec, l'usage du lecteur mp3 ne s'est pas généralisé.»

Je pense que c'est plus généralisé que tu ne le croies. Dans mes classes (élèves de 17-18 ans), en 2005 et 2006, au moins le tiers des élèves en avaient un. C'est sûrement au moins aussi populaire que les «walkman» ou «discman» de notre époque.

Pour répondre à au moins une de tes questions, je crois qu'un avantage de la visite d'un musée en balladodiffusion, c'est le fait que tu fais la visite du musée avec ton propre appareil, tes propres écouteurs, et que tu peux en réécouter des parties au retour à la maison.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.