Musée Carnavalet
Les fils RSS de la Bibliothèque de l'Université Laval

De l'aquarium de Québec...

Sophie nous fait part de cet excellent commentaire sur l'aquarium de Québec.

Je suis entièrement d'accord avec toi. Je ressens exactement la même chose quand je vais dans la plupart des aquariums et jardins zoologiques. Et pas uniquement au Québec!

En tant que muséologue, j'ai toujours le sentiment que ces institutions ne se considèrent pas comme des musées où l'on doit diffuser de l'information, mais qu'ils se perçoivent plutôt comme des lieux de divertissement, d'émerveillement. Ce qui est déjà très apprécié évidemment. Pourtant, il y a moyen de faire beaucoup plus! Même sans faire d'expositions à grands coûts.

L'approche « feuille de papier collée dans la vitre » n'est certainement pas la plus noble, mais elle a l'avantage d'être la plus simple à produire et la moins coûteuse. Il y a quand même moyen de la rendre plus « muséale ». Pourquoi ne pas installer sur chaque vitrine ou près de chaque enclos un support (plexi ou à la limite un pochette transparente?) dans laquelle on glisse la dite feuille. Et cette feuille, rien n'empêche de créer un graphisme standard qui sera repris pour toutes les feuilles! Chaque bassin ou enclos devrait avoir une feuille « d'actualité » ou « Le saviez-vous? » dont l'information serait changée à tous les mois ou de façon plus rapprochée si l'actualité en question changeait.

Pourquoi faire cela? Parce que lorsque l'on regarde un bassin, on ne sait pas trop quoi regarder. Exactement comme lorsque j'étais au Musée Carnavalet et que les centaines de toiles pouvaient me livrer de l'information sur l'histoire de Paris, mais que je n'avais pas ce qu'il fallait pour l'extraire. En tant que muséologue, je souhaite que le visiteur « admire » la bête (évidemment!), mais surtout qu'il apprenne sur elle. Quelles sont ses caractéristiques particulières, quel comportement peut être observé au moment actuel? L'objectif ultime est d'admirer la nature (faune et flore) tant par sa beauté que par sa complexité si finement réussie.

Une information de base est déjà donnée pour chaque bassin ou enclos (zoo). C'est excellent. Mais si on veut fidéliser la clientèle, il faut résolument offrir de la nouvelle information.

Merci beaucoup Sophie pour ton commentaire. C'est exactement le type de commentaire qui nous aide à avancer en tant que créateur muséal.

Commentaires

Sophie Descoteaux

Je compte visiter bientôt le nouvel insectarium dans le nord de la ville de Québec; je t'en donnerai des nouvelles...

Pour revenir sur le sujet des aquariums, en 2005, j'ai visité un petit aquarium, pas prétencieux du tout, mais oh! combien spectaculaire et intéressant. C'est un des trois aquariums de la Caroline du Nord (http://www.ncaquariums.com/ri/riindex.htm). Les enfants pouvaient toucher à des raies dans un bassin (Francis, 2 ans, avait adoré). Requins et poissons de toutes les couleurs et tailles constituaient le reste de l'aquarium.

Un court texte efficace décrivait chaque espèce dans les bassins de poissons. Chaque texte comptait jamais plus de 2 ou 3 phrases. On pouvait y lire l'«anecdote» au sujet de l'espèce, ce que le visiteur avait le plus de chance de retenir. J'étais renversée par la simplicité et l'efficacité de l'information qu'on nous donnait. Car je comparais au défunt zoo de Québec et à l'aquarium actuel...

Ana

Nouvel insectarium??? À Québec? Où? Quand? Comment? Qui s'occupe de ça? Tu m'en fais un compte rendu?

Ce qui confirme que tout n'est pas dans le fait d'être un grand musée pour réussir son coup avec les visiteurs!

Sophie Descoteaux

Voici le lien vers le site (modeste) de l'Insectarium de Québec dont Georges Brossard en a dit beaucoup de bien:
http://www.insectariumdequebec.ca/accueil.html

Et l'article du Soleil qui en a parlé:
http://www.cyberpresse.ca/article/20070410/CPSOLEIL/70410177/5177/CPSOLEIL

J'ai hâte d'y aller!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.